news s49 10/12/21

Édition du 10 décembre 2021

Design sans titre

10.12.21, N°93

Collier ou bague ? Jeu de société ou électronique ? Champagne ou Gin ? Socialisme ou écologie ? Extrême droite ou extrême droite ? Nombreuses sont les raisons d’hésiter cette semaine. Voici donc, pour vous aider à décider, une nouvelle newsletter riche en idées, repérages et rendez-vous. Un indice pour finir : la seule question qui ne se pose pas est la dernière (ED ou ED). Mais ça, vous le savez déjà.

Vrais pots de khôlJusqu’au 13 mars, le Musée International de la Parfumerie de Grasse dévoile Le secret d’un regard envoûtant venu d’Orient, une exposition non sur Dalida mais autour du khôl, substance magique utilisée dès l’Antiquité par les Égyptiens. Venez vite y jeter un œil (noir).

Hommage à Stiegler : Les 10 et 11 décembre, Passage du sensible rend hommage au philosophe Bernard Stiegler, décédé en 2020. Musique, lecture, performance + conférence vendredi, à la Fondation Vasarely à Aix et à l’écran samedi, à l’Institut de l’Image avec projection de The Ister, un film de David Barison et Daniel Ross.

Château des orfèvres : Samedi 11 décembre, au Musée du Bijou Contemporain Espace Solidor, Cagnes-sur-Mer, vernissage de l’exposition Pelletier Orfèvres, consacrée au grand orfèvre Claude Pelletier, artiste de talent et homme de transmission, avec un ensemble de pièces du créateur et de son fils, Thierry Pelletier.

6ffP43O6S_Gn5izKKHGH3A-ExporterKaporal0563

Kaporal x Louis-Gabriel Nouchi

Kaporal poursuit son chemin entre éthique et créativité. Pour sa 4e collab’ autour de l’upcycling, elle a choisi Louis-Gabriel Nouchi, que la MMM nous avait fait connaître parmi les lauréats du festival OpenMyMed 2019. Résultat, une capsule unisexe déjà en orbite, 100 % denim recyclé à partir des jeans usagés et des chutes de tissus de la marque. Les pièces uniques sont confectionnées artisanalement dans les ateliers marseillais 13 A’TIPIK en mode patchwork, qui donne à cette ligne oversize un look « tailor made » urbain et élégant.

6ffP43O6S_Gn5izKKHGH3A-Sudnly-newsletter-CELINE_WOMEN_SUMMER22_WEB_10

Celine invoque Jeanne Moreau pour son défilé virtuel à Nice

La marque Celine s’est invitée à Nice le temps d’un défilé filmé sur la Promenade des Anglais, clin d’œil de son créateur Hedi Slimane à La Baie des Anges de Jacques Demy, où Jeanne Moreau imprima sur celluloïd quelques-unes des plus inoubliables images de la ville. Au passage, la marque qui cultive un chic parisien volontiers canaille (merci Jeanne) n’a pas hésité, pour les besoins de sa vidéo, à substituer son logo à celui d’une compagnie maritime bien connue de nos côtes et, sacrilège plus grand encore, à celui de notre palace patrimonial. Quant au choix de Vitamin C (Can) pour bande son, les connaisseurs acquiesceront, sachant les accointances du groupe avec le sud de la France.

6ffP43O6S_Gn5izKKHGH3A-Sudnly-Newsletter-En hiver, quand le soleil se couche, le design se lève au sud

Quand le soleil hivernal se couche, le design se lève au sud

Quand le soleil se couche sur la Méditerranée, les lumières qui s’allument sont presque aussi belles. Lampes à poser, suspensions, appliques et même lampadaires outdoor… Tour de design branché sud avec notre sélection de luminaires pour illuminer votre espace de vie cet hiver.

Fiat lux(e) !

Design sans titre

Amelia Tavella, les lignes de risque d’une architecte du Sud

Un couvent fortifié du XVe, ruine classée en plein maquis au cœur de l’Alta Rocca. Une maison paradis des années 50 sur la plage d’Ajaccio, abandonnée à la végétation. Ces deux projets de réhabilitation constituent le manifeste architectural d’Amelia Tavella. Capter l’âme des lieux, réveiller leur mémoire, invoquer leur spiritualité, avec la douceur déterminée d’une femme de l’art dans un geste d’aujourd’hui, faire revivre l’harmonie entre l’humain et la nature sauvage, souveraine. Couvent, paradis, ces projets d’Amelia Tavella cachent sous leur douceur naturelle et réparatrice un art assumé du risque.

Je visite

6ffP43O6S_Gn5izKKHGH3A-Sudnly-Newsletter-Jouer sans écran pour plus de plaisir et d’imagination (2)

Pour plus de plaisir et d’imagination, jouons sans écran

Si les enfants sont souvent très agiles avec les nouvelles technologies, si celles-ci – il faut l’avouer – nous accordent des heures un peu coupables de répit, il est pourtant essentiel d’en détourner nos chers petits. C’est en tout cas ce que préconise l’OMS dans un rapport qui pointe du doigt la sédentarité occasionnée par l’utilisation quotidienne des écrans avant 5 ans. Alors pour occuper vos chérubins, pourquoi ne pas plutôt vous tourner vers des jeux éducatifs capables de développer l’imagination, le sens stratégique, le goût de la narration et surtout offrir des instants joyeux ? Voici pour commencer nos suggestions de cinq jeux principalement proposés par des éditeurs et maisons du sud, et qui réjouiront petits et grands. Pour un maximum de plaisir sans écran, lisez vite la suite.

Let’s play beaucoup !

6ffP43O6S_Gn5izKKHGH3A-Sudnly-Newsletter-Gin Juillet de la Maison Ferroni

[ En Provence, on n’a pas de champagne mais on a du gin, #7 ]

D’où peuvent bien venir ces inspirations fruitées d’un éternel été, ces envies de farniente aux heures parfumées à chiller dans le verger, si ce n’est de l’esprit d’une maison méditerranéenne de spiritueux spirituels ? D’un plein panier de fruits frais de Provence, la Maison Ferroni fait un gin gourmand aux saveurs d’abricot, de melon et de pêche blanche. Une recette élaborée par Guillaume Ferroni, dont l’imagination en perpétuel éveil sait accorder son talent à l’air du temps. Pour preuve, après les Spiritueux Déglingués conçus pour nous soutenir durant le confinement, il a créé La Crise des Bouteilles, une série embouteillée dans des flacons aussi disparates que recyclés, pour pallier la pénurie estivale. Sirotons donc ce fabuleux mélange, fruit d’un bel esprit.

Si c’est du fruit !

6ffP43O6S_Gn5izKKHGH3A-Sudnly-Newsletter-pitchouns-Villa-Noailles

L’enfance de l’art à la Villa Noailles pour Noël

La Villa Noailles organise le festival Pitchouns à Hyères et à Toulon, gratuit et dédié – devinez quoi ? – aux enfants. À Hyères, opening party le vendredi 17 avec vernissage de l’expo Jardin intérieur de Delphine Dénéréaz, qui présente ses tissages upcyclés inspirés par la nature hyéroise et toulonnaise. Au programme, à partir du samedi 18 et jusqu’à Noël, ateliers en famille de tissage, dessin et art floral ; ateliers enfants sur 4 jours à partir du lundi 20, sur la mode, l’acrobatie, le design, la photographie et l’architecture, en écho au festival maison de renommée mondiale, et grand final en beauté avec défilé, spectacle, expositions des travaux des créateurs en herbe. Sans oublier, grande chasse au trésor, trampoline, spectacles et château gonflable. Et pour couronner le tout, une boutique de Noël où trouver des idées cadeaux qui sortent du lot. Inscrivez-vous vite sur villanoailles.com.

Crédit photo: © exposition Jardin intérieur de Delphine Dénéréaz © Luc Bertrand © villa Noailles, 2021

6ffP43O6S_Gn5izKKHGH3A-Sudnly-Newsletter-festival-Laterna-Magica-©-Cabines-Geoffroy-Pithon

Le festival Laterna Magica emballe petits et grands à Marseille

Illustration, cinéma, graphisme, arts plastiques, design, édition Laterna Magica est un brillant festival pourtant bien loin des paillettes et du clinquant. Chez Fotokino, et dans d’autres lieux de culture à Marseille et Arles, plaisir garanti en famille, ponctué de rencontres, ateliers créatifs et instants de partage avec des artistes, dessinateurs et auteurs jeunesse. Attention, fin de cette 18e édition ce dimanche 12 décembre déjà. Pour en profiter, précipitez-vous sur la programmation de ce week-end.

Crédit photo: © Cabines-Geoffroy Pithon

Je me précipite !

6ffP43O6S_Gn5izKKHGH3A-Sudnly-Newsletter-Attribué à Piero della Francesca ou Luca Signorelli-La Vierge et l’Enfant

Collection Cini, Trésors de Venise en exclu à Aix

À l’occasion de son 70e anniversaire, la Fondation Cini laisse pour la première fois sortir d’Italie une sélection d’œuvres issues de l’une des plus prestigieuses collections d’art ancien du pays, destination, l’Hôtel de Caumont à Aix-en-Provence. Les Chefs d’œuvre, 90 peintures, sculptures, dessins et objets d’art, réunis par l’entrepreneur et philanthrope Vittorio Cini, témoignent de l’extraordinaire richesse du patrimoine italien du XIVe au XVIIIe siècle. À admirer jusqu’au 27 mars.

Crédit photo: © Attribué à Piero della Francesca (Borgo San Sepolcro entre 1412 et 1420 – 1492) ou Luca Signorelli (Cortone, vers 1450 – vers 1523), La Vierge et l’Enfant, vers 1470-1475, tempera et huile sur bois, 61,8 × 53,3 cm, Fondazione Cini, Galleria di Palazzo Cini, inv. 40014, photo : Venezia, © Fondazione Giorgio Cini

Et pour finir, notre bonus musical de la semaine, hommage posthume, non à un philosophe mais à un sociologue (en son genre), qui sut capter en un tube planétaire le mal être des minorités sexuelles, alors que Jimmy Somerville court toujours. Enjoy.