news s44 05/11/21

Édition du 05 novembre 2021

05.11.21, N°88

Novembre est là avec son cortège de blues matinal et de spleen vespéral. Allons-nous pour autant nous laisser aller à faire grise mine ? Que nenni. Une jolie marque corse nous rend notre éclat. Les nouvelles sont mauvaises ? Lisons des pulps (cf cet excellent specimen en couverture), parfaits pour attendre en gare ce train qui, peut-être, ne viendra jamais. En manque d’énergie ? Comptons sur les agrumes de Méditerranée pour nous aider à retrouver notre vitamine C. Et pour finir, offrons-nous de beaux moments de culture en allant applaudir ces lieux, festivals et artistes qui, eux aussi, en ont bien besoin.

Sur scène à Aix : Du 4 au 7 novembre, Aix-en-Provence s’ouvre aux Nouveaux Horizons, du Grand Théâtre de Provence. Cinq concerts et dix créations mondiales inédites portés par une nouvelle génération de compositeurs et de musiciens parmi les plus prometteurs du moment.

Sur scène à Vitrioles : Vendredi 5 + samedi 6,  Le Rendez-Vous de Charlie est de ceux qui ne se refusent pas avec des artistes tels que le célèbre contrebassiste israélien Avishai Cohen, ou la rencontre africano-cubaine d’Omar Sosa et Seckou Keita. On y court.

Sur scène à Montpellier : Du 9 au 27 novembre, la Biennale des Arts de la Scène en Méditerranée, un portrait des cultures et imaginaires méditerranéens, à travers spectacles, ateliers, rencontres, lectures, théâtre, danse, musique, cirque, et écritures contemporaines. Un événement initié par le Théâtre des 13 Vents.

tQOUud9YT8eor6SYqqyk4g-Newsletter-Sudnly-CASANERA_ORA-SUBLIMA

Shiny november #1 : La Corse

C’est sûr, la nouvelle Collection Rituel Détente & Bien-Être de Casanera fait briller novembre. Gommage, baume à la texture aussi légère qu’une chantilly, lait hydratant. Trois soins qui fleurent bon l’île de Beauté, signature de la marque, et qui mêlent huiles essentielles de fleurs d’agrumes de Corse, pour un effet repulpant qui rend à la peau son éclat des beaux jours, et des huiles précieuses, qui justifient le nom de cette source de beauté : Ora Sublima.

tQOUud9YT8eor6SYqqyk4g-Newsletter-Sudnly-tasse-boisson-repulp-colore (2)

Shiny november #2 : l’écorce

Vous jetez encore vos pelures d’agrumes ? Pour la start-up Repulp, c’est une denrée précieuse qui constitue la matière première et naturelle de ses tasses éco-conçues. Après l’orange, la marque de Victoria Lièvre et Luc Fischer déshabille citrons et pamplemousses pour de nouvelles couleurs de tasses, toujours recyclables, biosourcées et réalisées en valorisant les déchets d’entreprises de jus de fruits de la région. Plus de quartier pour le plastique !

tQOUud9YT8eor6SYqqyk4g-Newsletter-Sudnly-Saga gin-Cocktail-MARTINI_LACHANENCHE

[ En Provence, on n’a pas de champagne mais on a du gin, #3 ]

Poursuivons notre tour de la Provence en gin avec cette version acidulée, fraîche et nature, comme les Alpes du sud dont il est originaire. Le Gin Bio de la Distillerie Lachanenche, montagnard au caractère bien trempé, ou plutôt macéré aux baies de genièvre, cueillies à 1600 m d’altitude dans la Vallée de l’Ubaye, présente des notes prononcées d’agrumes (notre thème de la semaine, vous l’aurez compris), kumquats, citrons. Et pour l’apprécier, découvrez notre cocktail exclusif de la semaine (Shiny november #3 !).

Buvons l’Ubaye

tQOUud9YT8eor6SYqqyk4g-Newsletter-Sudnly-Recette-Quentin Durand-Château de Fonscolombe-potager (2)

La sériole au sel d’agrumes de Quentin Durand, Fonscolombe

En hibernation jusqu’au printemps 2022, le Château de Fonscolombe nous met l’eau à la bouche avec une proposition de saison du talentueux Quentin Durand. Dans la cuisine de l’Orangerie (décidément, c’est la semaine), ancienne cour intérieure du château et restaurant principal de l’hôtel, le chef signe une cuisine moderne, de haute fraîcheur, et dont les inspirations bretonnes, sa terre d’origine, épousent les produits du terroir provençal et les merveilles du potager bio du château. Essayons-nous donc à cette recette acidulée de sériole de Méditerranée marinée au sel d’agrumes.

Par ici, les sérioles killers

Design sanssss titre

Carlotta bétonne vos fonds de placards

Restaurant, comptoir deli, traiteur, boulangerie et désormais épicerie. Carlotta est un concept à 360 degrés (l’ouverture, bien sûr, pas la température de cuisson), imaginé par la cheffe Charlotte Crousillat. Dans son repaire du quartier Vauban à Marseille, elle prône le fait maison et plutôt que le no- (gluten, viande, etc.), défend sa sélection Carlotta With. Les produits du jour, sourcés en direct auprès de producteurs, pour une carte gourmande à savourer à tout moment de la journée. Une sélection impeccable qu’elle décline à présent en eat-fond de placard. Des bocaux, du vrac, des essentiels bien choisis, labellisés en majorité, bref, le kit de survie du foodiste prévoyant pour dîners impromptus et master chef à l’improviste. En revanche, pas de sandwichs dansants comme le laisserait supposer notre couverture de la semaine.

Crédit photo: © Marielle Gaudry

tQOUud9YT8eor6SYqqyk4g-Newsletter-Sudnly-la Clémentine de Corse IGP (2)

Darling Clémentine

Et voici revenu le temps béni des Clémentines de Corse. Délicieusement parfumées, juteuses à souhait, dépourvues de pépin, elles murissent principalement au soleil de la plaine d’Aleria, sous l’œil attentif de quelque 175 producteurs insulaires, engagés dans une démarche d’agriculture durable, qui respecte nos organismes comme l’environnement. Le saviez-vous ? Deux clémentines par jour couvrent 50% de l’apport quotidien recommandé en vitamine C. Croquez-les donc goulument sans oublier d’envoyer vos pelures à Repulp (voir plus haut).

tQOUud9YT8eor6SYqqyk4g-Danya Hammoud Sérénités était son titre ©Patrick Berger

Magnitude maximum pour Les Rencontres à l’échelle

La seizième édition du festival marseillais Les Rencontres à l’échelle, dirigé par Julie Kretzschmar débute mardi 8 novembre, avec Voix Intérieures de Yves Mwamba. À la Friche la Belle de Mai, La Criée et LE ZEF, la programmation fait se succéder le meilleur de la création internationale, à travers des œuvres engagées, militantes ou poignantes. Telle Sérénités était son titre de Danya Hammoud, qui aborde avec finesse le chemin du deuil. Sur scène avec Yasmine Youcef (notre photo), elle laisse parler son corps pour évoquer l’espoir et l’envie, « de tous ceux qui ne veulent plus procrastiner leur vie. » Un cocktail culturel à coup sûr émouvant à voir jusqu’au 27 novembre.

Crédit photo: © Danya Hammoud, Sérénités était son titre © Patrick Berger

Et pour finir, notre bonus musical de la semaine, qui nous remet en mémoire l’un des plus brillants produits de la pop anglaise et dont ce morceau peu connu pose un véritable débat de société. Enjoy.