news s21 27/05/22

Édition du 27 mai 2022

unnamed

27.05.22, N°115

Décidément, vous allez croire qu’en véritables enfants sauvages (certes, un thème qui nous est cher), nous ne respectons pas la sacro-sainte FDM. Et vous auriez tort. Car si nous travaillons dur toute l’année, c’est pour dénicher des idées originales en vue du jour J, comme d’ailleurs de tous les autres jours de l’alphabet. Si nous avons opté pour l’élision, c’est pour faire cause commune avec une autre de nos figures maternelles, la Méditerranée. À l’occasion du No Plastic Challenge et à l’approche de la Journée Mondiale des Océans, voici donc nos repérages pour une joyeuse Fête des Mer(e)s.

Antibes met les voiles : Du 1er au 5 juin prochain, la 27e édition des Voiles d’Antibes marque le début des grands rassemblements nautiques méditerranéens, réunissant yachts de tradition, esprit d’aventure racée et atmosphère festive dans le cadre du plus grand port des Alpes-Maritimes. Programme des régates, concerts et animations ici.

No Plastic Challenge : Sur les 280 millions de tonnes de plastique produites chaque année, 10 % finiraient dans les océans, formant entre autres le sinistre 7e continent, amas de déchets grand comme 3 fois la France. Avant d’espérer le démanteler, il faut d’abord cesser de l’alimenter. C’est le principal objectif de ce 5e No Plastic Challenge, porté par l’ONG No Plastic in My Sea. Du 30 mai au 5 juin, haro sur les plastiques flottants : petit quiz à faire ici, conseils à glaner encore ici, dons à adresser là et enfin programme du challenge à retrouver là.

Nice prend le maquis : 

Jusqu’à dimanche, le Théâtre de Verdure se pare des couleurs insulaires. Charcuterie, vins, fromage, biscuits, miel, une trentaine d’artisans viennent défendre leurs saveurs et savoir-faire, les offices de tourisme et la compagnie aérienne Air Corsica les infinis plaisirs de l’île de beauté, et une quarantaine d’artistes la culture et les traditions corses. Animations, concerts et exposants, un délicieux avant-goût de votre prochaine traversée de la Méditerranée. Programme ici.

unnamed-1

Le dress code qui sauve

Si vous faites partie des 30 000 personnes (ou de leur entourage) secourues chaque année en mer, vous mesurez mieux que personne la valeur des 8 800 bénévoles qui composent les rangs de la SNSM (les Sauveteurs en Mer). Vous pouvez surtout témoigner de l’importance de les soutenir. Voici donc une collection de mode (dont des capsules signées North Sails ou Saint James) et d’objets liés à la mer, spécialement réalisée pour les Sauveteurs en Mer et dont les bénéfices serviront à la bonne cause. Rassurez-vous, il n’y a pas que des gilets.

unnamed

“Je peux pas, j’ai piscine.”

Doublement diplômée de la prestigieuse Rietveld Academy d’Amsterdam et des Beaux-Arts de Toulouse, finaliste du Festival International de la Mode à Hyères en 2017, lauréate du Grand Prix de la Création de la Ville de Paris en 2019, Marianna Ladreyt n’a pas dû beaucoup chiller au bord de la piscine ces dernières années. Pourtant, de sa fascination pour le bestiaire coloré qui peuple les pédiluves du monde entier est née cette excellente collection d’accessoires de mode intelligemment upcyclée et carrément gonflée. Les crocos en redemandent.

Crédit photo: © Léa Mercier

unnamed-2

Comment s’entretenir une éthique en cinq sec

Français, naturels, sans plastique, la sainte trinité des produits que référence Mathilde dans son e-shop (et concept store de La Ciotat) nous pousse à rejoindre son appel militant : Tous à l’eau. Boutons donc hors de nos salles de bains parahydroxybenzoate d’alkyle et polymères de toutes natures (mais jamais naturelles), produits made in ailleurs que près de chez nous et marques qui lavent plus vert. Sa sélection impeccable nous entretient en beauté sans dégrader l’environnement et sent si bon qu’on peut y plonger sans se pincer le nez.

unnamed-3

Notre collec’ préférée des toiles de mer

Second twist créatif de la semaine. À partir de chutes de toiles de stores, Jocelyn Delcasso designer-artisan niçois, imagine des accessoires aussi rayonnants que le soleil, dont ils étaient destinés à nous protéger. Cabas, sac à dos, portefeuilles et porte-cartes, upcyclés à la main dans son atelier, constituent sans doute les must-have colorés de l’été : légers comme l’air, solides à souhait et insensibles aux embruns marins, avec leur traitement déperlant. De stores en stories, le créateur décline son concept au fil de collections inspirées de la Méditerranée (telle la bien nommée « Jeunesse Colorée » sur la photo) qui redonne vie à la French Riviera des années 70. À retrouver évidemment sur la toile, delcasso.fr, ou au showroom-atelier niçois, sur rendez-vous.

Crédit photo: © @olgajakovleva

unnamed-1

Si vous avez raté le grand opening d’hier soir…

… c’est quand même le week-end d’ouverture, et les 61 membres de Provence Art Contemporain, 20 structures partenaires et quelque 100 artistes réunis vous réservent un foisonnant festival durant 3 semaines à travers tout le territoire. Au passage, la programmation de ce 14e Printemps de l’Art Contemporain nous fait découvrir de nouveaux lieux (comme l’ancienne usine Pillard, dans le 14e arrondissement de Marseille) et témoigne d’une vitalité artistique qui fait de la cité phocéenne un épicentre international de la création contemporaine.

unnamed-2

La mémoire des arts et métiers de Méditerranée

Du Piqué de Marseille – le fameux boutis provençal – aux céramiques rifaines, cuites à ciel ouvert, de l’art du tissage et des teintures naturelles de l’Anti-Atlas aux pièces de chanvre XIXe assemblées main pour quelques vêtements inépuisables, la quête de Memòri Studio conduit ses protagonistes à la croisée des pratiques artisanales ancestrales, en véritables artisans de la mémoire. Réactiver les savoir-faire oubliés, s’interroger sur les modalités de transmission, s’inscrire dans une production modeste et durable, telle est l’approche créative de ces précieux passeurs de Méditerranée. La suite du voyage sur leur e-shop.

unnamed-5

Les collectionneurs d’art aussi ont une âme

Antipode : Bettina de Boisse ne pouvait pas trouver meilleur nom pour sa galerie d’art. Tant sa trajectoire professionnelle, qui la vit évoluer dans le marketing et l’événementiel à Paris, à Londres ou au Maroc, lancer une appli mode ou créer une entreprise dans l’esthétique médicale, semble à des années-lumière de son engagement humanitaire, au sein de l’association créée par son père, Autour d’un enfant. Après l’empowerment féminin, l’accès à la santé et à la culture au Sénégal, au Burkina Faso ou Vanuatu, elle défend désormais la place des femmes et des artistes de couleur sur le marché de l’art, consacrant une part de son chiffre pour soutenir des projets à impact social ou environnemental. Plus qu’une galerie, une communauté où collectionneurs, artistes et associations œuvrent à construire un meilleur futur.

Crédit photo: © Charlotte Lapalus, Medusa, série photographiée sur les bords du Lac rose, Sénégal, 2019.

Et pour finir, notre bonus musical, respectueux de notre parti-pris rigoureux de la semaine : français, naturel et garanti sans plastique. Enjoy!