news s16 22/04/22

Édition du 22 avril 2022

Design sans titre

22.04.22, N°110

Alors voilà. Ce week-end, nous irons voter (vous aussi, n’est-ce pas ?). Pourtant, ce qui nous inquiète n’est pas le programme de LREM ni même celui du RN (quoique si…), mais bien le rapport d’expertise publié le 4 avril dernier par le GIEC. Pour résumer, pas de quinquennat, encore moins de septennat mais un triennat et, bien sûr, non renouvelable. Trois ans pour agir avant que le réchauffement ne soit irréversible. Et pas de Bruce Willis pour nous sauver dans les dernières secondes. Donc, en ce Jour de la Terre et une nouvelle fois, notre sélection d’événements vertueux et de jolies marques à soutenir pour changer le monde. Nos enfants nous diront merci.

Course infinie à Nice : De mercredi à dimanche prochains, 4e édition de la No Finish Line® Nice qui transforme les km en euros pour les enfants défavorisés ou malades de la Côte d’Azur. Un tour de magie qui s’opère au gré des tours de Prom’ effectués par les volontaires. Du 27 avril à 14 h au 1er mai à 16 h, rejoignez la course pour relever le défi lancé cette année : 45 000 km en 5 jours. Inscrivez-vous, 15 € adultes, 12 € étudiants

Jour de la Terre partout : Aujourd’hui, il est temps d’agir. 1.Partons à la chasse aux détritus avec le Challenge zéro déchet organisé par le Groupe Someform, centre de formation à Arles, Vitrolles et Toulon, et participez à d’autres activités près de chez vous grâce au calendrier du JDLT. 2. Suivez Le Fabuleux Musée, singulier laboratoire numérique et itinérant à Marseille, dont le parcours pédagogique invite parents et enfants à découvrir les merveilles et fragilités du vivant. 3. Assistez à Opéra Mundi cycle de conférences sur les grands changements écologiques et politiques. 4. Du 27 avril au 1er mai, rejoignez l’asso 1 Déchet par jour pour le Tarpin Propre en collaboration avec les acteurs du Sud, une succession d’événements vertueux à Marseille et alentours.

Artisanes en Méditerranée : Membres d’une association 100 % féminine 40 artisanes exposent leur savoir-faire : bijoux, objets déco, produits de la terre, soins, pâtisserie et autres trésors, le 24 avril au Parc Tyroliana, Sainte Lucie de Porto-Vecchio. Tandis qu’à Marseille, du jeudi 28 avril au dimanche 1er mai, elles seront 4, réunies pour le Printemps de la Fondation Artisanes, leur collectif, exposant leurs créations mode au showroom K Massalia.

SU_RsoIlS1655eNnN1IGMg-Sudnly-Newsletter-Seayouandi

Retour à la Terre #1 : 3 beaux passages à l’acte

Seayouandi (Toulon) : Entre mer et mode, le cœur de Cassandre balance. En 2021, elle lance sa 1re campagne Ulule et crée sa marque Seayouandi, avec 2 bikinis et 1 maillot une pièce, faits main à partir de filets de pêche ramassés en Méditerranée (10 % de la pollution marine). Pièces réversibles, imprimés en mimétisme avec le monde aquatique, le succès est tel que 5 nouvelles capsules sont déjà annoncées en séries limitées.
Les Minimalys (Porto-Vecchio) : À petit geste, grand projet de vie : en 2021, Mylène (ex préparatrice en pharmacie) décide d’embrasser l’artisanat et la naturalité corse avec ses éco-savons pour soi et la maison. Authentiquement éthique, sans déchet ni produit toxique, sa marque Les Minimalys joue l’impact minimal et l’engagement maximal. Maxi malice.
Récif (Marseille) : Pour protéger les fonds marins et restaurer les zones dégradées, Récif imagine dans ses ateliers, en France et au Portugal, des vêtements, sacs et accessoires aux pouvoirs régénérants pour l’océan. Son secret ? Des matières faites de plastique marin repêché ou de coton recyclé, et pour tout achat, l’engagement de planter un corail ou de récolter 4 kg de déchets.

SU_RsoIlS1655eNnN1IGMg-Sudnly-Newsletter-Nendo-galerie

Retour à la terre #2 : Nendo Galerie à Marseille

Historien de l’art, commissaire d’expositions et ex-chroniqueur (La Dispute sur France Culture), Frédéric Bonnet s’invente une nouvelle vie de galeriste expert en céramique contemporaine. Pour l’inauguration de Nendo Galerie, demain dans le Quartier des Antiquaires à Marseille, il célèbre la terre sous sa forme la plus bouillonnante avec l’exposition Volcanesque. Une céramique éruptive, réunissant les créations de cinq artistes contemporains, Pep Gomez, Machiko Hagiwara, Claire Lindner, Simon Manoha et Benoît Pouplard. Entre interprétation ironique de l’urgence climatique et référence assumée au mouvement « Fat lava » apparu dans la céramique allemande des années 50 à 70, une expo à voir et une galerie à suivre sans faute.

SU_RsoIlS1655eNnN1IGMg-Sudnly-Newsletter-céramiques-corses

Retour à la terre #3 : ivres de Corse et de céramique

La terre, c’est leur raison d’être. Céramistes chevronné·e·s ou spontané·e·s, ils ou elles vivent d’île et d’argile, façonnent une Corse artisanale, perpétuant un savoir-faire séculaire. 1. Fabienne Rossi (Porto-Vecchio). Depuis son atelier niché dans le maquis, elle compose des paysages de céramique sauvage, dont les nuances et les formes organiques viennent corser les tables les plus raffinées. 2. Chloé Sorro (Ajaccio). Glissant des Beaux-Arts aux arts de la table, elle choisit la Corse pour terre d’accueil, retour aux sources et à la dimension artisanale. Dans une quête de beauté brute, elle explore d’un geste libre une céramique primitive, façonnant quelques essentiels du quotidien. 3. Paule Fattaccioli (Bastelica). Humble et poétique témoignage d’un savoir-faire ancestral, cette céramique taciturne vogue à contre-courant, au rythme lent de l’œuvre du temps. Calme monochrome, technicité rigoureuse, sa signature exigeante tire de l’épure un plaisir essentiel. 4. Julien Truch (Patrimoniu). Si la terre était pour lui un héritage, il eut besoin de s’en éloigner pour mieux y revenir. De ses mains, il fait aujourd’hui revivre un patrimoine céramique qu’il décline en 50 nuances de bleu et vert. Fruit à l’origine d’un travail en solitaire, son entreprise est aujourd’hui partagée par une équipe fière et solidaire, sa “squadra”.

Crédit photo: © Fabienne Rossi

SU_RsoIlS1655eNnN1IGMg-Sudnly-Newsletter-Good habits et vivre dans la nature

Retour à la terre #4 : les bonnes e-habitudes

Vivredanslanature.com (Rodelle) : Avis aux sportif.ve.s, randonneur.euse.s, adeptes de bivouac un peu roots, promenez-vous sur cet e-shop vertueux à la sélection scrupuleuse d’objets outdoor, outils techniques et éthiques pour vivre en harmonie avec la nature. Fabriqués en France et en Europe ces équipements sont aussi solides que vos engagements pour l’environnement, chaque fournisseur sélectionné s’engageant de surcroît à réparer son produit quoi qu’il arrive.

Thegoodhabits.fr (Nice) : Sur cette plateforme communautaire et prosélyte des bonnes pratiques, trouvez des conseils, recettes, et bons plans qui facilitent la vie. Inscrivez-vous en quelques clics, choisissez votre niveau d’éco-responsabilité, les domaines qui vous intéressent, vos motivations et c’est parti. Découvrez comment cuisiner une bonne fois par semaine grâce aux secrets du batch cooking, fabriquer votre gloss homemade, concevez votre propre engrais ou cirez vos chaussures avec une peau de banane. Tout bon

SU_RsoIlS1655eNnN1IGMg-Sudnly-Newsletter-La_pepiterie

Retour à la terre #5 : une pépite de e-shop

Une pépite c’est quoi ? Selon Margaux la fondatrice du e-shop engagé La Pépiterie, c’est une marque qui 1. Respecte l’environnement, 2. Habite la porte à côté et source ses ingrédients pas tellement plus loin because impact carbone. 3. Bannit le greenwashing et autre lavage anti transparence. 4. Tend vers le 0 déchet. Une belle sélection garantie cruelty free, sans plastique ni pétrochimie, du vrai et du frais fabriqué par la crème de l’artisanat français, depuis l’indispensable crème hydratante jusqu’aux surprenantes fleurs de papier, via des tartinables vegans à tomber.

SU_RsoIlS1655eNnN1IGMg-Sudnly_Newsletter_Les Augures

Retour à la terre #6 : écologie de la culture

Malgré sa bien-pensance ou la conscience que portent depuis des décennies les artistes, le monde de l’art, dans ses formes événementielles, compte parmi les secteurs les plus polluants qui soient. Forte de ce constat, quatre femmes aux parcours convergents ont fondé le collectif Les Augures, actif entre Paris et Toulon. Prônant l’économie circulaire, l’innovation collaborative, le management responsable et l’action écologique, elles sensibilisent, forment, conseillent et accompagnent les acteurs culturels vers une transition durable et concrète. Si leur collaboration avec le Palais de Tokyo fait référence, l’Espace de l’Art Concret à Mouans-Sartoux, le Grand Théâtre de Provence à Aix ou encore Arsud, organisme qui soutient les lieux d’arts et de spectacles dans le Sud ont déjà entamé avec elles leur chemin vertueux. Pour les rejoindre, lesaugures.com.

Crédit photo: De gauche à droite, Camille Pène, Sylvie Bétard, Marguerite Courtel et Laurence Perrillat. © Laura Haas / Les Oeuvres Vives.

SU_RsoIlS1655eNnN1IGMg-Sudnly-Newsletter-Astrolab_Venturi

…et un passage sur la mars ou la lune

Le Groupe Venturi en Principauté s’est associé à Venturi North America (Columbus) et Venturi Lab (en Suisse) pour concevoir tout simplement la future décapotable lunaire, martienne, au cas où ça tournerait vraiment mal sur Terre. Le spécialiste monégasque de l’innovation pour véhicules électriques terrestres se charge ainsi de fabriquer les batteries et matériaux capables d’affronter les conditions environnementales extrêmes, mais aussi les panneaux solaires, roues déformables et systèmes de contrôle électrique du prochain rover qui accompagnera les missions lunaires de la NASA et SpaceX, un véhicule résistant à des températures de -160°C. Prochain défi de taille pour Venturi Monaco : l’invention de technologies pour réduire les pollutions terrestres, maritimes et atmosphériques. Gardons bien les pieds sur Terre.

SU_RsoIlS1655eNnN1IGMg-Sudnly-Newsletter-In&Out 2022 Inviting moments of stilness#1 copie

In&Out festival à Nice, demandez le programme

Au-delà de l’acronyme LGBT, c’est le Q (évidemment, c’était tentant) qui définit le mieux le festival In&Out de Nice dont la 14e édition s’ouvre la semaine prochaine. Q comme queer, soit non-hétérosexuel mais aussi, plus excitant, bizarre et de qualité. Précisons que l’affiche est aussi jouissive qu’une montée de sève printanière, associant à une sélection de films internationaux alléchante un dialogue avec Queer Lisboa dans le cadre de l’année France-Portugal 2022. À ce titre, nous sommes fièr·e·s d’accueillir le QG (décidément) du festival au Dojo (notre terrain de jeu). Passez découvrir des installations vidéo, ou participer à un workshop performatif proposé par l’artiste portugais André Uerba. Du 28 avril au 7 mai. On vous attend.

Crédit photo: © In&Out 2022 Inviting moments of stilness#1.

Et pour finir, notre bonus musical de la semaine, un chant de la terre d’anthologie qui prouve fort à propos qu’à toute chose, Mahler est bon. Hab Spaß!