news s04 28/01/22

Édition du 28 janvier 2022

qpOlXhgFQCWpY0Ofnx7sxw-Sudnly-Newsletter

28.01.22, N°98

Maintenant, ça suffit !”, martelons-nous d’un geste rageur sur ce clavier qui, depuis de trop longs mois, nous sert à lancer des visio, plonger au cœur d’événements numériques, écumer les plateformes de streaming et accessoirement, rédiger à la hâte quelques textes destinés à remonter le moral de nos concitoyen·ne·s. Dépasser cette crise sanitaire, oublier la C19 dans nos dîners masqués, retrouver le goût des autres (à tous les sens du terme), voilà ce dont nous avons besoin. Pour cela, il va falloir y mettre du nôtre, en un mot, nous refaire une santé physique et psychique. Il y a du boulot. Commençons donc par quelques tips bien choisis pour retrouver la forme, quelle qu’elle soit.

Natacha chez Eva Vendredi, la galerie Eva Vautier à Nice vernit l’exposition Plus jamais de cheveux collants (même par temps humide), de Natacha Lesueur, dialogue entre ses deux séries Empreintes(1994-1996) et Les humeurs des fées (2020). De la déconstruction des codes rivés au corps de la femme à une exploration par le dessin du mythe de la mariée.

Youn Sun Nah à Martigues : Vendredi, au Théâtre des Salins à Martigues, la star mondiale du jazz Youn Sun Nah nous fait cadeau de sa voix bouleversante le temps d’un concert. Le registre vocal impressionnant et la personnalité hors du commun de la sud-coréenne promettent une soirée à haute intensité.

Marche sonore dans les calanques : Samedi, dans le cadre de La Semaine du Son de l’UNESCO, invitation originale à redécouvrir les calanques par le son à Sormiou. Pour ressentir la splendeur du parc naturel préservé, les marcheurs (rien de politique) sont invités à une exploration sonore et les musiciens, aux instruments à vent, les bienvenus.

qpOlXhgFQCWpY0Ofnx7sxw-Sudnly-Newsletter-ames-sauvages

C’est sauvage et ça fait un bien fou.

Nichés au cœur du Parc national des Cévennes dans leur maison familiale, Noredine et Élodie, artisans savonniers aka Les Âmes Sauvages, puisent dans la richesse d’une nature encore intacte de quoi fabriquer quelques soins miraculeux, huiles végétales et bougies d’essence forestière. As de la saponification à froid, méthode ancestrale qui permet de conserver les actifs des plantes, ils font de chaque savon (labellisé Cosmébio et Slow Cosmétique) une tendresse carrément sauvage pour le corps et le visage. Côté nouveautés, voici Apis Mellifera, dont une noisette de l’onguent au miel de châtaignier, cire d’abeille brute, extrait de camomille et huile de chanvre suffit à terrasser l’hiver et sauver notre peau sensible. Du baume au corps et au cœur.

qpOlXhgFQCWpY0Ofnx7sxw-Sudnly-Newsletter-Maison-du-Tui-Na

Le régime chinois n’a pas que des mauvais côtés.

Après Saint-Rémy-de-Provence, La Maison du Tui Na s’installe à Marseille. Auto-proclamée temple du bien-être et cimetière des tensions et de la fatigue, la maison ne manque pas, comme vous le voyez, d’huile de coude pour vous remettre d’aplomb. Suivant les techniques ancestrales du massage chinois, chaque soin agit en profondeur sur nœuds et tensions accumulés pour résoudre sans coup férir mal de dos ou de tête, mauvaise digestion, surpoids, fatigue, stress ou insomnies, selon deux méthodes qui consistent à pousser, Tui*, et saisir, Na*. Comme l’acupuncture ou la phytothérapie, le massage Tui Na est reconnu par la Médecine Traditionnelle Chinoise. Pour la Saint-Valentin, il éliminera même toutes les tensions dans votre couple grâce à l’expérience holistique en duo. (*comme disait Confucius)

Crédit photo: © @LaMaisonduTuiNa

Design sans titre

Le sauvage de la semaine : de l’art contemporain au GR5.

En 1959, l’école du hameau Roya évitait 3 h de marche quotidienne aux enfants. Aujourd’hui transformée façon gîte chaleureux en prise directe avec la montagne, sur le tracé même du GR5, elle l’encourage (la marche). Séduit par le lieu (comment ne pas l’être ?), Michel Maunier, ex-responsable de la communication de la Villa Arson, a troqué l’art contemporain contre celui de recevoir, en reprenant le Gite Ma vieille école en mai 2021. Néo-aubergiste et généreux cuisinier (truffades de Roya, salades méditerranéennes, lapin à la ligure, polenta gratinée et autres gances niçoises), Michel et son compagnon animent une délicieuse étape préalpine prisée des randonneurs et savourée par les citadins en mal de nature. Quand vous saurez que le gîte fait face au Mont Mounier, en mode panoramique, vous comprendrez que l’harmonie est parfaite.

qpOlXhgFQCWpY0Ofnx7sxw-Sudnly-Newsletter-S-Camp-Filles Paddle Mont blanc - Groupe - Grand

Opération reBoot

Pour vous refaire une santé, S-Camp imagine depuis 2020 des cocktails bien dosés de sport et bien-être en mode boot camp dans des sites naturels de premier ordre. Baptisés Gold Thruster, La Dumbbell dans la peau, WOD avec les loups ou Pompe Fiction, leurs séjours dépoussièrent sauvagement les traditionnelles escapades semi-touristiques pour urbains neurasthéniques et met le booster à vos timides routines WOD (workout of the day ou entraînement du jour dans la langue de Shakespeare qui, pourtant, n’était pas très sportif). Entraînements intensifs encadrés par des coachs, pratique sportive sérieuse, immersion campagne ou montagne totale, le programme, s’il ne laisse guère le temps de la contemplation, prévoit néanmoins celui de joyeux dîners collectifs et d’apéros roboratifs. WOD a good news!

qpOlXhgFQCWpY0Ofnx7sxw-Sudnly-Newsletter-NEOLITIQUE - Haltères en marbre

Et si le WOD vous laisse de marbre…

Est-il plus inspiré par la Tête au Carré de Sacha Sosno (les Niçois apprécieront), par la noblesse du marbre ou le défi créatif actuel du surcyclage (upcycling toujours selon William) ? Retourné, non à l’état sauvage mais carrément à l’âge de pierre, Dom Trapp, le bon génie de Neolithique s’emploie avec un vrai talent et une belle nonchalance (l’enfance de l’art !) à faire naître au fil de l’eau un bric à brac jouissif d’objets hétéroclites. Avec pour étincelle originelle, la rencontre entre son œil (et ses mains) de designer, épris de sud et de nature, et d’un marbrier d’excellence, qui lui laisse libre accès aux chutes et excédents de sa marbrerie réputée. Marbres, granits et roches diverses sont les matériaux qui, une fois assemblés dans un geste qui confine à l’écriture automatique chère aux surréalistes, se métamorphosent en pièces uniques, toujours décoratives, souvent utilitaires comme ces haltères en marbre, pour s’offrir un corps sculptural.

qpOlXhgFQCWpY0Ofnx7sxw-Sudnly-Newsletter-2021-09 CEVENNES ALGUES AMBIANCE 03 ┬®L.Melone

Spiruline, c’est ma copine.

En poudre, en gélules ou brindilles, pure ou mélangée, la spiruline a tout bon partout. Elle est source de protéines pour les vegans, d’énergie pour les sportifs, ses vertus anti-âge pour la peau et fortifiantes pour les cheveux font d’elle le superaliment du moment, et pour un bon moment puisqu’elle s’avère très peu énergivore. Même si elle grandit en eau douce et le plus souvent sous serre, elle se trouve bien sous le soleil du sud.

Crédit photo: © L.Melone

algae jacta est

qpOlXhgFQCWpY0Ofnx7sxw-Sudnly-Newsletter-Sanctuary Coffee & Kitchen

De Pondicherry à Copenhague en passant par Aix.

Cantine aixoise gourmande et responsable, Sanctuary Coffee & Kitchen est le fruit d’une délicieuse alchimie mêlant influences indiennes (souvenir de quelques années passées sur le sous-continent) et le fameux mode de vie Hygge (que l’on prononce à peu de chose près Hougga, bien qu’il ne vienne pas de Montélimar mais du Danemark). Pan-bagnats revisités, burger de haricots rouges, lassi à la rose, pâtisseries veggies sans sucre raffiné, tout est impeccablement bon et fait appel aux artisans de la région qui travaillent au diapason. Les glaces et sorbets sont signés Sÿba à Avignon, le pain bio vient de chez Farinoman à Aix, les cafés bio de Corto et le yaourt de riz de Camargue bio de Mo’rice à Marseille. Ici, pas de viande ni de poisson, une formule Click & Collect plutôt que livraison, et des emballages zéro plastique. Pour en avoir le cœur net et joyeux, rendez-vous dimanche pour squatter le canapé du vert patio et savourer un brunch 100 % végétal.

qpOlXhgFQCWpY0Ofnx7sxw-Sudnly-Newsletter-fitoform

En forme, oui, mais de quoi ?

Pour rester fit et retrouver la forme, Fitoform a plein d’idées que la nature lui a soufflées. Sa gamme de compléments alimentaires, étudiée pour coller à nos modes de vie actuels nous fait du bien partout avec ses comprimés « Je suis en mode ». On retient Études, fêtes et examens qui stimulent l’énergie et la concentration, et les H24 devant mon écran, pour contrer la fatigue visuelle, les effets de la lumière bleue et de la sédentarité. Et pour allier santé et plaisir, les infusions Mes Secrets d’Herboriste, assemblées à la main en Drôme provençale puisent dans le pouvoir des plantes quelques mélanges vertueux aux saveurs gourmandes.

qpOlXhgFQCWpY0Ofnx7sxw-Sudnly-Newsletter-DIs Cover_KNCDC KEUN OU CHOI

Danse, âme et cinéma au Pavillon Noir.

Sun-A Lee, en résidence au Pavillon Noir à Aix, présente deux créations les 3 et 4 février. En quête d’elle-même, la chorégraphe sud-coréenne donne suite à son solo Un Cover, premier volet d’une trilogie, et forme le trio Dis Cover. Par la danse et le mouvement, les interprètes affrontent les zones d’ombre de leur psychisme et leur inconscient, matérialisées par l’argile, avec laquelle les corps en quête de vérité intérieure tracent au sol les méandres de leur âme. Avec Dancing Dance for me, projection chorégraphique, l’artiste renverse le rapport de la danse à l’image. La vidéo n’est plus l’agrément de la performance scénique, c’est la danse qui s’introduit au contraire de la façon la plus inattendue dans l’œuvre cinématographique.

Crédit photo: © KNCDC KEUN OU CHOI 

Et pour finir, notre bonus musical de la semaine, qui, non content de coller à merveille à l’injonction de la semaine, devrait nous aider à gagner des PDM sur le segment 12/16 ans (dixit notre CMO). Enjoy!