BIJOUX I FANTAISIE

OH SUD…

Une déclaration d’amour à la Provence

Anne a conçu sa marque comme une déclaration d’amour à la Provence. Amateurs d’olives en all over, brins de lavande et tournesol, passez votre chemin. C’est d’une Provence contemporaine qu’il est question, associant l’inspiration provençale classique à des matières actuelles – toile de jean, cuir, métal – et des engagements durables : fabrication française et éthique. Les imprimés ou indiennes revisités Oh Sud… jouent les associations de couleurs et d’humeur et font une gamme d’accessoires qui ensoleillent un style.

oh sud
oh sud-bracelet

ANNE CESTIER

« J’ai toujours aimé la Mode, bien que je n’y sois pas – du tout – tombée dedans petite. Mes parents et grands-parents étaient agriculteurs. Petite, j’aimais beaucoup les travaux manuels. En 2012, je me suis mise à créer des bijoux, en Liberty, perles, résine, j’ai testé pas mal de choses. Mais je voulais me démarquer, ne pas faire comme tout le monde, et je voulais aussi partager mes origines, mon Sud, ma chère Provence. Me vint alors l’idée de récupérer les chutes de tissus provençaux dans lesquels ma mère, à l’époque, confectionnait des vêtements pour mes sœurs et moi. » Très vite, la sauce provençale prend, dirons-nous. Sa passion de partager « son Sud » voit le jour et s’associe judicieusement à son esprit créatif qui fleure bon le soleil, la lavande et bien d’autres parfums enivrant d’une douce et pétillante Provence. Anne change donc de cap, en juillet 2014, direction la création d’inspiration provençale, avec la naissance en novembre 2015 de sa nouvelle marque Oh Sud… !
« J’ai une furieuse envie de réussir, de faire décoller ma petite entreprise. De mettre en valeur ma belle région ensoleillée et partager mes valeurs éthiques. Fière que ma petite marque commence à se faire connaître des grands, que des gens du milieu m’encouragent et croient en moi. Ravie d’avoir rejoint Sudnly. Ravie de voir qu’on parle de plus en plus des créateurs, du fait-main, de l’éthique, du Made in France, et je dirais même plus du made in Provence/Made in Sud de la France. Vive le Sud ! »

 

06 30 33 52 81 – anne.cestier@oh-sud.fr
www.oh-sud.fr

l’entreprise

CRÉATION : NOVEMBRE 2015, LANCEMENT DE OH SUD… À L’OCCASION DU SALON MADE IN FRANCE À PARIS
ATELIER DE CRÉATION : EN PROVENCE BIEN SÛR ! ET À AIX-EN-PROVENCE PLUS EXACTEMENT
ACTIVITÉ : APPORTER LE SOLEIL DU MIDI À VOTRE TENUE, QUELLE QUE SOIT LA MÉTÉO ! C’EST LA SUD TOUCH’ ! FAIRE DÉCOUVRIR LA PROVENCE AUTREMENT, EN REMETTANT LE TISSU PROVENÇAL AU GOÛT DU JOUR ET EN RÉALISANT À PARTIR D’IMPRIMÉS TRADITIONNELS, UNE COLLECTION CONTEMPORAINE DE BIJOUX & ACCESSOIRES DE MODE. CRÉATIONS CONFECTIONNÉES SOIGNEUSEMENT À LA MAIN EN PROVENCE, AVEC DES MATIÈRES PREMIÈRES DE QUALITÉ FRANÇAISE ET ÉTHIQUES.
• MOTS CLÉS : FAIT-MAIN, MADE IN PROVENCE, ORIGINALITÉ, MARQUE ENGAGÉE, ETHIQUE, COULEURS DU SUD, INSPIRATION PROVENÇALE, SUD TOUCH’, BIJOUX ET ACCESSOIRES DE MODE

le créateur

• DATE ET VILLE DE NAISSANCE : LE 08/02/83 À AVIGNON, PROVENÇALE PURE SOUCHE, 2 PARENTS PROVENÇAUX NÉES DANS LES BOUCHES-DU-RHÔNE ET 4 GRANS-PARENTS EUX-MÊMES PROVENÇAUX
• FORMATION/CURSUS : BAC COMMERCE (TARASCON), DUT TECHNIQUES DE COMMERCIALISATION (AVIGNON), BA BUSINESS ADMINISTRATION (LINCOLN, UK), MASTER COMMUNICATION PUB (LYON).
• INSPIRATION : MA CHÈRE PROVENCE.
• J’AIME : LA PROVENCE TIENS ! LE SUD DE LA FRANCE, LE SOLEIL, LES CALISSONS, LA TAPENADE, LA PÉTANQUE… QUE DES CLICHÉS, MAIS J’ASSUME ! LE MADE IN FRANCE, LE FAIT-MAIN, L’ÉTHIQUE. LES MARQUES ET LES ENTREPRENEURS QUI ONT DES VALEURS, QUI S’ENGAGENT POUR UN MONDE MEILLEUR.
• J’AIME PAS : LES POIRES, LES PESSIMISTES, CEUX QUI VOIENT LE VERRE À MOITIÉ VIDE, ET CEUX QUI NE PENSENT QU’À FAIRE DE L’ARGENT SANS PENSER AUX CONSÉQUENCES QUE CELA PEUT AVOIR SUR TOUT LE RESTE.

récompenses, diplômes & fierté

• TRAVAILLER AVEC DE GRANDS GROUPES ET ÊTRE DISTRIBUÉ DANS LES AÉROPORTS DE NICE ET MARSEILLE (LAGARDÈRE), AU THÉÂTRE ANTIQUE D’ORANGE (CULTURESPACE)
• AVOIR MES PREMIERS REVENDEURS À L’ÉTRANGER : AUX USA ET EN SUÈDE
• AVOIR ÉTÉ REPÉRÉ PAR LA RÉDACTION DE MARIE CLAIRE